09/09/2006

Je parle toute seule!

Contatations ce jour : je passe mon temps à parler toute seule...  C'est grave doc?  En fait, je parle à quelqu'un à chaque fois.  Je fais un dialogue, comme si la personne 'en face de moi' me répondait, argumentait.

Je ne m'inquiète pas.....  Mais bon...

 

Je suis en arrêt maladie...  Mon traitement est trop fort pour moi pour le moment et j'ai les symptomes inverses : une vraie casserole à pression prête à exploser.  16/10 de tension.  Sommeil impossible à cause des battements de coeur qui font trembler mon lit, me semble-t-il.  Bref, ça ne va pas.  Je dors en moyenne 4 heures par nuit, j'ai des cernes jusqu'au menton.  J'ai essayé en vain de dormir cet après-midi : rien...  Me retourner dans mon lit en entendant cette machine à lessiver qui faisait du bruit que je n'aurais même pas entendu en temps normal.  Quelques gouttes m'aident cependant à dormir quand je vois l'heure qui avance inexorablement.  C'est tout ce que je peux faire en ce moment, et diminuer la dose de mon traitement, avec des essais pour remonter quand j'irai mieux.

 

Je voulais juste mettre ici une petite pensée pour Véro à qui il arrive pas mal de malheurs pour le moment.  Je pense à toi!

 

Laurent a subit une opération la semaine passée.  J'ai cru comprendre qu'il aurait aimé que j'aille le voir mais je n'en ai pas vraiment eu l'occasion.  J'ai cependant pris de ses nouvelles regulièrement.  L'opération s'est bien passée, mais il a mal.  Il faut souffrir pour être encore plus beau!

 

Bri a les deux jambes dans le plâtre!  Une guindaille qui lui coûte cher....  J'ai pris de ses nouvelles tout à l'heure.  Ca avait l'air d'aller, dans son malheur...

 

Lélé m'appelle de son lit en pleurs.  Déprime passagère qui remet cependant beaucoup de choses en questions.  C'est souvent comme ça.  Quand un détail cloche et heurte, on pense à tout le reste qui 'ne va pas'.  Je t'envoie plein de bisous mon amie.

 

Je pense souvent à Lui.  Pourquoi?  Parce que je ne sais pas faire autrement.

Ca passera, j'imagine.  Avec le temps.  Il le faut.  Même s'il me reste, je l'avoue, un espoir, celui-ci est bien maigre, pour ne pas dire irréaliste.  Mais soit.

 

 

23:20 Écrit par Rutabi dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

courage... Gros Bisous...

Écrit par : Jean-Mi | 09/09/2006

dis mais si ça passe pas diminue encor' un peu hein pck là ça m'a l'air d'être un peu fort :(
en plus il fait plus chaud donc faut diminuer jusqu'au moment où tu te sens bien ...et stabilises toi à ce dosage ,faut pas essayer de remonter ,c'est que t'as pas besoin de plus...c'est en fonction de tes besoins et c'est ton corps qui te dira quoi :)))
tu discutes toute seule ? ...bah c'est pas grave va ;))
gros bisous

Écrit par : bio | 10/09/2006

Les commentaires sont fermés.