15/08/2006

Chatillon-en-Diois, le 7 août 2006

Au dessus de moi, les étoiles... Aucune ne file. De toute façon, mis à part le fait que ce soit beau, ça marche pas, ces conneries de voeux. Je le sais. Je l'ai fait l'an passé et je viens de vivre une des pires années de mes 33 ans de vie.

 

Mes pensées vagabondent. Je suis bien, là, sur cette terrasse. Pas envie de faire la fête certes, mais je suis bien, assez sereine.  Cet été m'a fait voir du paysage. L'Italie d'abord, la mienne. Celle que j'ai vue tant de fois et qu'il me peinait de quitter. Cette maison, avec des gens que j'aime.

Passé le stress de savoir si l'endroit allait plaire, je m'y suis ressourcée.

De retour en Belgique pour une semaine musicale, où j'ai revu L., et une semaine de boulot (...), me voilà, reprenant la voiture, claquée, seule, pour me rendre en Drôme, comme l'an passé.

Je retrouve mes compagnons de vacances puisque nous sommes, à peu de choses près, les mêmes que dans les Dolomites.

 

Dans la pièce à côté, des rires fusent... Sans doute une manille tombée, au grand damme de C..

 

Je pense à Dim, retrouvé au détour de la toile.  Perdu de vue un moment, mais jamais oublié. On se revoit bientôt, ça me ravit.

A M., aussi, qui traverse un moment difficile et sans issue. Elle le sait. Elle doit maintenant se résoudre à faire avec. C'est une question de temps.

P. est toujoutrs là aussi, dans un recoin de ma tête. Perdu de vue aussi, pas oublié non plus. Mais pas à revoir bientôt. A éviter, en tout cas. je crois.

 

Les étoiles sont là, ils doivent tous les voir, tout aussi loin qu'ils sont eux-aussi de la Belgique, pour la plupart.

 

M. revient on dirait. Et je ne sais toujours pas pourquoi elle est partie.

 

SMS de Lélé : 'On trouve où le Magnum qu'on a mangé chez toi?'. Il n'y a qu'elle pour envoyer ce genre de message à 1000 kilomètres de distance.

 

La Lune... et retour.

23:40 Écrit par Rutabi dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bonsoir contente de te retrouver!!! j'ai découvert ton blog il y a environs deux semaine et il m a bq interressé. Vu ta longue absence, je pensais que je ne te relirais jamais.
bises

Écrit par : moi | 16/08/2006

contente de te relire même si j'ai pas compris grand chose... j'étais inquiète de ton silence après tous tes malaises et contente de lire que tu es toujours là !

Écrit par : Fanchon | 16/08/2006

Les commentaires sont fermés.