25/12/2005

Disons juste que...

Mon non-réveillon de noël était aussi ^parfait que l'inconnu, qui l'est déjà nettement moins, du coup! ;-)
 
Comme quoi...  Vivre les 'fêtes' comme on le sent...

19:54 Écrit par Rutabi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

23/12/2005

KILUKRU?

Demain, je fais un non-réveillon de noël avec un parfait inconnu....
 
Ah non, je recommence...
 
Demain, je fais un non-réveillon de noël avec un inconnu parfait.
 

09:11 Écrit par Rutabi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

16/12/2005

 

 

Seul le bonheur est sans mystère, car il se justifie par lui-même.


Jorge Luis Borges



01:24 Écrit par Rutabi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

08/12/2005

Fatigue, isolement, je veux un coup de pied au cul!

Quand je rentre du boulot, pour le moment, je suis exténuée, je n'en peux plus.  Ils ont tous décidé d'avoir la grippe en même temps...  Donc, il y a plein d'absents.  Et plein de clients.
Bref, je sais pourquoi je suis exténuée.
 
La veille d'un congé, je me dis, que je vais faire ceci, celà, ceci ET celà...  Et...  je ne fais rien.  Mais je suis crevée de ne rien faire.
Dieu que je n'aime pas ma vie en ce moment.
 
Aujourd'hui, je devais repasser, faire des courses, nettoyer, faire un banc solaire et aller boire un verre au soir.
Je n'ai rien fait, même pas le banc solaire, pfff...
 
Je sais que je vais me réveiller.  Bientôt, parce que ça ne peut pas durer.
 
Pour le reste, je le savais, je n'aurais pas dû.

19:24 Écrit par Rutabi | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

07/12/2005

Par sympathie, par solidarité et parce que j'aime la sauce tomate...


 
 
Je suis une boulette. Je suis une boulette. Je suis une boulette. Je suis une boulette. Je suis une boulette. Je suis une boulette. Je suis une boulette.
 
Je suis une boulette. Je suis une boulette.
Je suis une boulette.
Je suis une boulette.
Je suis une boulette. Je suis une boulette.
Je suis une boulette.
Je suis une boulette.
Je suis une boulette. Je suis une boulette. Je suis une boulette.
Je suis une boulette.
Je suis une boulette. Je suis une boulette.
Je suis une boulette.
 
Je suis une boulette.
 
 
Ben quoi?

23:24 Écrit par Rutabi | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Petit moral

1/ Poids +++.  Je me prends en mains une semaine et je déconne deux jours.  C'est du n'importe quoi.  Je ne peux en vouloir qu'à moi-même.  Je n'ai aucune volonté, je sens que je ne vais plus y arriver, je capitule, je dois me remplir.
 
2/ Boulot super stressant.  Je dois engager.  Oui, facile à dire.  Il y a clairement un manque de personnel.  Je suis sur les rotules en rentrant.  Fatigue physique, besoin pourtant de me changer les idées.  Evasions, sur le net.  Conversations gentilles, tard.  Cercle.
Ce soir, j'en avais les larmes aux yeux de fatigue.  La moindre idée négative me faisait partir en live.  Lili avait l'air inquiète au phone.  T'inquiète, je tiendrai jusque Venise!
 
3/ Je vis donc une période difficile.  Inévitablement, j'ai fait un tri, dans mes 'amis'.
- S. qui va toujours me rappeler.  Ca fait deux mois.  Voire trois.  Si tu lis...  Ne rappelle plus.  C'est bon!
- P. est complètement sorti de ma tête.  Il ne me manque pas et je me pose à peine des questions sur ce qu'il devient.  C'est rare, d'ailleurs.  M'en fous.  C'est pas un ami, de toute façon.
- Laurent, le fameux.  Présent depuis 14 ans.  Ben je ne le supporte plus.  Il n'a pas été là pour moi.  Je ne veux plus en entendre parler.  Je sais qu'inévitablement je serai amenée à rejouer de la musique avec lui.  Je sais que la magie qui a existé si longtemps est définitivement partie.
- Ly.  Dur dur.  Pas été là pour moi.  Le plus triste de tous ces constats...   Il y a quelque chose de cassé.  J'en parlais avec D.  Il me disait avoir peur de toute cette histoire.  Peur que l'on finisse par se détester.  Je n'irais pas jusque là, non.  Mais je crois qu'on va tout doux vers de l'indifférence.  Ca, oui.  Et AnSo, n'en parlons même pas.
- Il reste des amitiés anciennes et indéfectibles, il reste Lili et Marie, Nancy, D.
Il reste des gens que je ne connaissais même pas il y a un an, qui sont devenus très importants....  Je pense à certains blogueurs qui se reconnaîtront.
Merci à eux de me supporter.
 
Je reviendrai plus vite.
Trop de choses à dire.
Tout est... confu.
 
Au fait, M...  Tu viens de recevoir cette adresse.  Je la donne rarement.
Bienvenue chez moi.


01:28 Écrit par Rutabi | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |